À l’affiche en mars : La face cachée du baklava

BEST OF – 27e Rendez-vous du cinéma québécois et francophone #RVCQF2021

Marianne Zéhil, Québec, 2020, 88 min, Claudia Ferri, Raïa Haïdar, Jean-Nicolas Verreault, Geneviève Brouillette.

Synopsis :La face cachée du baklava raconte le choc des cultures à travers Houwayda, qui a épousé le mode de vie occidental, et sa sœur Joëlle, qui est restée profondément Libanaise. Dans cette comédie de mœurs où s’additionnent quiproquos, rires et paradoxes se meuvent une horde de personnages québécois et libanais aussi détestables qu’attachants : Pierre, le mari bobo de Houwayda, qui protège les valeurs traditionnelles de son épouse, Émilie, qui doit recruter quelqu’un de la diversité pour répondre à la rectitude politique du gouvernement, et Joëlle qui ne s’arrêtera devant rien pour garder sa sœur auprès d’elle.

Synopsis : Even though you change your country, habits and compatriots to leave behind your culture and your roots, don’t they cling to you forever like a sticky baklava?

Dates de diffusion en ligne: du 11 au 31 mars 2021 sur Eventive

Articles :

Le Devoir: La face cachée du baklava : les différences culturelles vues par le prisme de l’humour

«  Pourquoi une comédie sur le choc culturel? Parce que je tente d’exprimer un malaise universel par le biais d’un médium accessible. Parce que plus on avance en âge, plus on a envie de rire. Parce que je ne peux m’empêcher de rire, non pas des différences des uns par rapport aux autres, mais de l’ahurissement que certaines formes culturelles des uns peuvent engendrer chez les autres. Rions. De nous-mêmes, des autres. Pour essayer d’endiguer le problème qui menace notre civilisation et notre avenir : devenir tous robotisés et uniformes, agissant de manière entendue et attendue, policés, épiés et formatés. Célébrons notre différence en pratiquant le rire, car ‘’le rire seul échappe à notre surveillance’’ », explique la réalisatrice Maryanne Zéhil par voie de communiqué.