Belle-Ile en Acadie est nommé le film le plus populaire des 27e Rendez-vous du cinéma

L’édition virtuelle des 27e Rendez-vous du cinéma québécois et francophone a rejoint une plus grand nombre d’auditoires et de communautés

Visions Ouest Productions (VOP) est passé officiellement en ligne avec la présentation de la 27e édition des Rendez-vous du cinéma québécois et francophone, entre le 4 et le 14 février 2021, augmentant de façon significative ses auditoires et ses assistances.

À l’instar de plusieurs organisations, c’était une grande première pour VOP, remplie de défis mais aussi d’opportunités. Avec une toute nouvelle géolocalisation, toute la programmation des Rendez-vous a été vue par les résidents de la C.-B, de l’Alberta et du Yukon. Plus de la moitié de la programmation a été accessible partout au Canada, et les auditoires ont aussi été rejoints aux États-Unis et en Europe, dépassant largement les objectifs fixés au départ. C’est plus d’une centaine de localités qui ont été répertoriées, entre autres de la Colombie-Britannique (Salt Spring Island, Kelowna, Ucluelet, Gibsons, 100 Miles House, Grand Vancouver, etc.), de toutes les provinces canadiennes (sauf le Manitoba), de plusieurs états des États-Unis, et même de Finlande, de la France, du Portugal, etc.

La programmation était composée de 65 films issus de la Francophonie nationale et internationale à l’affiche des 27e RVCQF202. Cette année, c’est l’Acadie qui était à l’honneur avec, comme chef de file, le cinéaste Phil Comeau (qui vient de recevoir la médaille Léger-Comeau décernée par la Société nationale de l’Acadie). Le programme spécial Acadie représente 40% des assistances et c’est son film BELLE-ÎLE EN ACADIE qui se mérite le Prix du film le plus populaire des 27e RVCQF, la première remise d’un prix pour Visions Ouest Productions: une transition vers un festival compétitif pour 2022!

Dans cette première édition en ligne, les cinéphiles ont eu aussi l’occasion de visionner plusieurs premières en Colombie-Britannique, dont Live Story, chronique d’un couple de Jean-Sébastien Lozeau, Le silence de Renée Blanchar (Office national du film du Canada), Josep de Aurel, De Gaulle de Gabriel Le Bomin et Miss de Rubens Alves. Les 27e RVCQF se sont terminés, symboliquement, avec la présentation du documentaire québécois primé dans plusieurs festivals, Errance sans retour de Mélanie Carrier et Olivier Higgins et celui de la réalisatrice Alanis Obomsawin, Le chemin de la guérison.

Durant le Festival, un seul événement en direct a été présenté, soit la conférence de M. Jean-Yves Defay suivie d’une discussion autour de son livre « Les secrets de la valise diplomatique », qui a été organisée en collaboration avec le Département des sciences politiques du Bureau des affaires francophones et francophiles de l’université Simon-Fraser (SFU-BAFF) dans le cadre du cours intitulé « Diplomatie et gouvernance mondiale ». D’autres rencontres ont eu lieu via Zoom avec des réalisateurs et réalisatrices, lesquelles seront diffusées au cours des prochaines semaines.

Visions Ouest Productions prépare la prochaine programmation du Printemps de la francophonie, qui sera offerte en ligne pendant tout le mois de mars 2021, en collaboration avec le SFU-BAFF.

VOP est fier de faire partie de la programmation culturelle du SFU Woodward’s et d’être associé au BAFF-SFU (le Printemps de la Francophonie du Bureau des affaires francophones et francophiles de la C.-B.), au Centre de la francophonie de l’Université de la Colombie-Britannique ainsi qu’au Conseil scolaire francophone de la C.-B.

L’organisme provincial remercie particulièrement deux nouveaux partenaires qui se sont joints à cette 27e édition: partenaire media: STIR, et partenaire communautaire: Vancouver Foreign Film Society.

Un grand merci aux bénévoles, supporteurs et collaborateurs des Rendez-vous du cinéma québécois et francophone pour leur soutien et leur appui.